Quel suivi après une radiothérapie mammaire ?

image blog novagray

EN BREF

L’enchainement des différents traitements (chimiothérapie et/ou chirurgie et/ou radiothérapie) suit un rythme spécifique. La radiothérapie, quant à elle, est généralement administrée en 25 séances, soit 5 séances par semaine du lundi au vendredi, pendant 5 semaines.

L’enchaînement des traitements suit un rythme spécifique. En l’absence de chimiothérapie, la radiothérapie est généralement réalisée dans les douze semaines qui suivent la chirurgie. En cas de nécessité de chimiothérapie après chirurgie, la radiothérapie sera planifiée 4 à 6 semaines après la chimiothérapie.

La radiothérapie est généralement administrée en 25 séances (5 semaines) sur l’ensemble du sein (5 séances par semaine du lundi au vendredi). Cette séquence peut être suivie d’un complément de dose sur la zone initiale de la tumeur par 8 séances que l’on appelle un « boost », soit un total de 33 séances. De plus en plus souvent, le traitement peut être délivré en 15 à 20 séances sur 3 à 4 semaines (schéma dit “hypofractionné”).

Comme pour tout traitement de radiothérapie, la première étape consiste à réaliser un scanner de simulation lors duquel le médecin oncologue-radiothérapeute va déterminer le champ de traitement (totalité de la glande mammaire ou de la paroi thoracique +/- les aires ganglionnaires sus et sous-claviculaire, mammaire interne et axillaire). Des petits points de tatouages seront faits à l’issue de ce scanner afin de servir de repères pour les séances de traitement pour la reproductibilité du bon positionnement de la patiente. La radiothérapie mammaire peut être réalisée en technique conformationnelle 3D ou en modulation d’intensité selon l’anatomie de la patiente et les volumes à traiter (sein seul ou avec les aires ganglionnaires). Parfois, le traitement pourra être réalisé en inspiration bloquée dans certains centres pour les cancers du sein gauche afin de diminuer la dose reçue par le cœur.

 

Suivi après une radiothérapie

5/5 - (1 vote)

Team NovaGray

NovaGray développe des tests de tolérance à la radiothérapie à destination des patients traités pour un cancer du sein ou de la prostate. La mission de NovaGray est d'œuvrer à la personnalisation des traitements en évaluant la sensibilité individuelle de chaque patient avant le démarrage de la radiothérapie. La technologie NovaGray a fait l’objet de validations cliniques prospectives multicentriques. Les tests NovaGray sont recommandés par la Société Française de Radiothérapie Oncologique (SFRO).